E.T.I.Y.Q.

Ecole Tarnaise d’ Initiation au Yi Quan


Pour tout contact :

assoc.etiyq@laposte.net


En septembre 2002, mon compagnon Emmanuel a crée une association loi 1901 : l’association ETIYQ - Ecole Tarnaise d’ Initiation au Yi Quan. Il en est le président, son frère Sébastien en est le trésorier, et j'en suis la secrétaire. Nous sommes tous les trois bénévoles.

L'association a ouvert ses portes au public en janvier 2003, une fois toutes les (nombreuses) conditions administratives - et autres - remplies ( déclaration à la Préfecture et parution au Journal Officiel, affiliation à la Fédération de Tai Chi Chuan Chi Qong, déclaration à Jeunesse et Sports, location d’une salle pour les entraînements, etc…).

Voici son objet, tel qu’il figure dans ses statuts :

«  Cette association a pour objet de faire découvrir au sein du département du Tarn les pratiques de bien-être du Yi Quan, littéralement « Boxe de l’intention », créé par Wang Xiang Zhai (1885-1963) et figurant parmi les arts martiaux chinois appelés « internes », tels que le Tai Ji Quan (ou Tai Chi Chuan).

La pratique du Yi Quan est généralement envisagée selon deux aspects, un aspect « combat », martial (jiji) et un aspect appelé traditionnellement « santé », bien-être (yangsheng) : l’association souhaite œuvrer pour la pratique de ce deuxième aspect. Elle désire faire découvrir cette facette « bien-être » du Yi Quan dans un esprit amical et convivial, dans le but d’un enrichissement mutuel loin de toute rivalité sportive et compétitive.

Le Yi Quan comme art complet étant indissociablement art martial et art de bien-être, l’association pourra envisager ultérieurement, selon la demande de ses membres, une évolution complémentaire vers un travail de la facette martiale de cette école, éloigné lui aussi de toute souci de performance sportive, sans système de grades ni compétition. »

  • Pour découvrir le Yiquan ( qui se prononce « i tchuanne » ) et son histoire, voici le site du Maître et ami de Manu, Ming Shan :

http://www.yiquan-mingshan.com

  • Et un excellent site (en anglais) :

http://www.yiquan.com.pl

CLIQUEZ SUR L'ARTICLE POUR L'AGRANDIR

(Le Tarn Libre, 17 janvier 2003)




Manu ne se prend absolument pas pour un professeur de Yiquan, et ce n’est pas du tout dans cet esprit qu’il a créé cette association : pratiquant passionné, il désire simplement par ce moyen trouver des partenaires d’entraînements ( car nous sommes loin de Paris, de Maître Ming Shan et de ses élèves) et faire partager ses quelques connaissances.

En août 2004, nous avons invité Ming Shan et sa femme Niu Xiurong à découvrir notre région. Au cours d’une soirée, ils ont fait la connaissance des membres de l’association ainsi que de nos familles, et se sont prêtés au jeu des démonstrations.

CLIQUEZ SUR L'ARTICLE POUR L'AGRANDIR

( La Dépêche, 1er septembre 2004 )



  • Voici la retranscription du discours prononcé par Manu à cette occasion :



« Bonsoir, et merci à tous de votre présence.

C’est pour moi un grand honneur et un grand plaisir de vous présenter ce soir Maître Ming Shan, auprès de qui j’apprend le Yiquan, et dont je vous parle souvent, ainsi que sa femme, Maître Niu Xiurong, qui est Maître de Tai chi du style chen, de la Fédération de Pékin.

Avant tout, je voudrais souligner que l’association ETIYQ, c’est-à-dire l’ Ecole Tarnaise d’ Initiation au Yiquan, va entamer dans peu de temps sa 3ème saison, et je m’en réjouis, car je dois vous avouer qu’en la créant, je ne savais trop pas comment les choses allaient tourner.

En effet, le moins que l’on puisse dire, c’est que les débuts ont été assez difficiles : malgré les affiches et plaquettes, je me suis au départ retrouvé tout seul !

Puis, les articles dans la presse locale aidant, 2 personnes, puis 3, puis 4, puis encore quelques unes, par le bouche à oreilles, sont venues s’inscrire, et nous avons terminé la 2ème saison avec tout de même une quinzaine de licenciés.

L’association se porte donc bien, et j’espère qu’elle rencontrera autant de succès, voire plus, dans les années à venir.

Si je l’ai créé, c’est essentiellement pour 2 raisons.

Tout d’abord, après avoir pratiqué les arts martiaux et sports de combat depuis mon enfance, j’étais de plus en plus déçu par la dérive que prennent un certain nombre d’arts martiaux et de techniques asiatiques de santé.

Sans rentrer dans le détail, on peut quand même faire le double constat suivant :

 -  d’une part, les arts martiaux ont parfois tendance à devenir de simples sports d’affrontement, avec une efficacité parfois très douteuse en ce qui concerne la self-défense, et entretiennent trop l’esprit de rivalité et de compétition.

-  d’autre part, en ce qui concerne les techniques asiatiques de santé, elles deviennent le refuge de charlatans en tout genre.

Le Yiquan, même s’il commence hélas lui aussi à être dénaturé, est un art martial authentique, qui réunit 3 aspects indispensables et qui devraient être indissociables :

-  Tout d’abord, le bien-être et la santé du corps –c’est le premier aspect

-  Ensuite, la self-defense, le combat – c’est le deuxième aspect

-  Enfin la spiritualité, le calme et la tranquillité de l’esprit –c’est le troisième aspect

Ce que je souhaitais, donc, c’était, à mon petit niveau, faire découvrir bénévolement le Yiquan : c’est là la première raison.

J’étais élève de Maître Ming Shan et il m’a choisi cette année comme un de ses disciples, c’est-à-dire un élève proche, qui entretient avec son Maître une relation de cœur à cœur : pour cette raison j’estime qu’il est encore plus de mon devoir de m’entraîner, de progresser et de faire connaître le Yiquan.

Je souhaite sincèrement partager avec toutes les personnes intéressées ce que j’apprend auprès de lui, et j’espère ainsi leur apporte un moyen d’épanouissement et de bien-être.

Nous n’avons pour l’instant pratiqué que les techniques de bien-être et de relaxation du Yiquan, mais, à la rentrée, les personnes intéressées pourront aussi en goûter l’aspect martial, toujours dans le même esprit convivial de partage, sans souci de compétition ni de rivalité.

Il ne s’agira pas de « cours », mais d’une simple initiation, dans la limite de mes compétences encore très limitées, afin de faire découvrir cette facette du Yiquan et d’avoir ainsi des partenaires d’entraînement pour pouvoir progresser ensemble.

Ensuite, la deuxième raison qui m’a poussé a créer cette association, c’est le désir de rendre hommage à la démarche de Maître Ming Shan, dont la sincérité m’a marqué dès notre première rencontre.

Maître Ming Shan est né en 1948 et pratique les arts martiaux depuis sa tendre enfance.

Alors qu’il était encore tout jeune, il s’exerçait déjà avec son grand-père, qui était expert en kung fu shaolin du Sud.

Quand il est arrivé en France, il a fait le tour des différents arts martiaux et sports de combat, en pratiquant entre autres le karaté, le taekwondo, la viet vo dao, le kung fu de la mante religieuse, la boxe anglaise et la boxe thaïlandaise.

Son expérience du combat n’est pas livresque, ni limitée à des entraînements ou à des compétitions avec des règles : il l’a aussi forgée durant les années où il a été agent de protection, ainsi que lors de son travail à la porte des boites de nuit et des bals de campagne.

Malgré sa pratique et ses connaissances, il ressentait un profond manque et s’est mis à chercher quelque chose de plus profond.

Pendant près de 20 ans, il a fait de longs séjours en Chine pour chercher et étudier un art martial authentique, qui réunirait la santé, le combat et la spiritualité.

Sa rencontre avec le Yiquan a été déterminante, et il a appris auprès des plus grands Maîtres Chinois, devenant leur disciple et leur représentant pour l’Europe.

Il œuvre en France pour faire connaître un Yiquan authentique, non dénaturé.

Je le remercie du fond du cœur pour son enseignement, et son amitié, ainsi que sa femme, Maître Niu, à qui je cède maintenant la place pour une petite démonstration de Tai Chi. »

Fin de citation


Depuis septembre 2004, l'association propose désormais une initiation au Yi-Quan martial en complément de celle au Yi-Quan de bien être.


Au mois d’août 2005, Manu s'est rendu 3 semaines en Chine avec Ming Shan pour suivre un stage intensif de Yiquan au centre du Maître Cui Ruibin, et ainsi boire à la source des arts martiaux chinois !



Pour tout contact :

assoc.etiyq@laposte.net